mercredi 26 juin 2013

La première journée de notre TDM : inoubliable


On peut dire que l’on se souviendra de notre première journée de tourdumondistes !

Si on n’a ressenti aucun stress pendant les préparatifs, cette journée aura tout compensé.

Premier train pour gare du Nord : panne d'électricité.
Deuxième train pour l’aéroport CDG : panne d’aiguillage.

Autant dire que là déjà la pression est bien montée. Décision-décision, attendre ou prendre un taxi… Ah, le train arrive enfin ; oh non il ne va pas à l’aéroport. Renseignement pris le prochain devrait être le bon. Oui mais dans combien de temps !

Finalement, on arrive à 17H10 à l’aéroport, pour une fermeture d’embarquement à 17h40 !!!
Pas de bol bien sûr, nous sommes au niveau du hall D et il faut aller au A, donc nous voilà slalomant à toute vitesse dans les aérogares en train de chercher la porte 9 du 2A. Facile me diriez-vous ! Oui mais quand c’est marqué 2A portes 1 à 8, et 2B portes 9 à 16, vous choisissez quoi vous ? On a choisi bien évidemment la mauvaise solution. Donc demi-tour et nous arrivons enfin en transe à l’enregistrement des bagages. Vite fait bien fait puisqu’il n’y a plus personne, puis passage de la sécurité en 4ème vitesse et on arrive à l’embarquement. Ouf !

“C’est pourquoi Madame ?”
Ne me dites pas que c’est trop tard !
“Non, non, vous pouvez vous détendre, l’avion n’est pas encore arrivé. Il aura un peu de retard !!!!!!!!!!!”

Bref, nous sommes finalement arrivés à Londres pour notre correspondance pour Bangkok, et l’avion est parti avec 1 heure de retard ! Non ce n’est pas une blague.


Nous débarquons donc à Bangkok après 24h de voyage. Reste à trouver un taxi pour nous emmener à l’hôtel. Là pas le choix du taxi, il est imposé. Pour clôturer cette super journée, on a donc vécu en direct live une course de Mario kart :

-les limitations de vitesse, ce n’est pas pour lui , 120 km/h au lieu de 40 !
-les bandes d’arrêt d’urgence, tient si on faisait une voie supplémentaire, ben oui quoi !
-les zébras, pas de problème, ça permet de mieux slalomer !

Bon, nous sommes arrivés entier, c’est le principal, mais je n’ai pas pris la carte de visite du chauffeur !!!

Nous pouvons enfin nous délasser ! C’est bien mérité.

4 commentaires:

janine portmann a dit…

bonjour mes Enfants ....

Ce matin en ouvrant la bte Mail le blog qui re-fonctionne !!!
Quelle joie, mais en même temps stresser de savoir tous les ennuis que vs avez eu pour votre départ et les pts Enfants comme vous courir dans tous les sens avec les bagages !!!!

Comment vont-ils ??? sont-ils contents de leurs déplacements et de toutes ces choses que vs avez déjà visiter et lu sur le tweet ??

Pour nous les Vacances ce passe bien ,malgré la chaleur qui n'est pas trop au RV contrairement à vous qui en soufrer.

Pleins de bisous de nous deux , rester prudents vous êtes tous les jours dans nos pensées, les Parents qui vous aime.

Mylène (mylene01@hotmail.fr) a dit…

Bonjour,

ravie que votre tour du monde commence. Je m'étais inscrite à votre newsletter et suivait l'avancement des préparations...

Je serai une lectrice inconnue que vous ferez voyagez au gré de vos déplacements, j'ai hâte de suivre vos aventure... :-)

Jen Per a dit…

Comment dire...juste mort de rire !! au final tout est rentré dans l'ordre et ça fait une anecdote marrante ;) Par contre j'aurais adoré voir vos têtes dans le taxi...j'imagine très bien Nathan en mode "YoooOOOOOOuu", Laura cachée, toi en furie et surtout mon cher beau-frère les yeux écarquillés...ça devait valoir le détour !! Bisouuuuus la famille

Escales autour du monde a dit…

Euh... où sont les photos de cette course poursuite? Ne me dites pas que vous n'avez pas eu le temps!!
Je rigole, mais les transports parisiens et le stress de la capitale ne pouvaient pas vous laisser partir sans un dernier souvenir... Ce qui vous fera d'autant plus apprécier ce voyage que vous entamez. Nous sommes pour notre part en route depuis maintenant 53 jours et franchement, la "zénitude" nous a depuis longtemps envahit. PROFITEZ de tout et peut-être à bientôt.
Amicalement,
Sandrine, Franck et Gaëtan Birre